Un mois sans téléphone, le bilan.

 -
Nous vivons aujourd'hui dans un monde surconnecté. Même parfois dirigé par la technologie : le lave vaisselle qui sonne quand il a finit, la machine qui bip pour te dire de la vider, ton four qui crie pour te dire que ton poulet est cuit..
J'ai remarqué que les jeunes dans la tranche des 11-12 ans avaient plus de téléphones portables qu'à mon époque. Je n'ai que 21 ans, et pourtant c'est un fait. Il est rare de voir un jeune  adolescent sans téléphone. Mon premier portable, j'avais 11 ans. Et je n'avais pas le choix. Habitant dans une grosse ville à l'époque, avec (disons le) beaucoup de racailles et surtout de voiture, mes parents voulaient que j'en ai un pour les rassurer. Même si en réalité, si je me faisais accidenter ou racketter, je n'avais aucun moyen de les prévenir sur le moment.

Aujourd'hui, je n'ai plus de téléphone portable. Mon cher xperia z a voulu faire un petit vol, mais n'ayant pas d'ailes ou de parachute, évidemment il n'a pas survécu.. Vitre avant brisée, tactile décédé. Et vu l'âge de ce cher ami, acheté à sa sortie, il n'est donc pas rentable de le faire réparer.
J'ai donc par la suite récupéré un iphone 4. Pas très récent vous me direz, il avait au moins 4 ans. Mais je n'avais le choix que de ça, ou rien. Sur le coup, j'ai sauté sur l'occasion. Même si j'aime beaucoup le design de ces appareils, et certaines fonctionnalités, je n'aime pas la politique d'apple. C'est comme ça.. Avoir des téléphones à durée de vie courte, et des maj impossibles sur l'appareil pour devoir en racheter un plus récent, c'est pas vraiment ce que je préfère.. Enfin voilà.

Mais encore un malheur téléphonique se produit. Sa carte mère a rendu l'âme trois semaines après l'acquisition. A mon avis, il n'a pas aimé la mise à jour, le fait qu'il soit éteins pendant un an, et qu'une geek comme moi l'utilise à fond avec les réseaux. J'avoue que j'ai pas mal déprimé. Sachant qu'il n'était pas à moi, j'ai culpabilisé un bon moment. Par chance, je venais de résilier ma ligne téléphonique deux semaines avant. Comment vivre sans téléphone ? Mes mails, les réseaux, instagram ? Fallait que je fasse sans..
-
 -

Un mois sans téléphone, qu'est-ce que je peux en dire ?

L'avantage de ne pas avoir de téléphone c'est que je n'ai plus le soucis de la charge. Et oui, j'avais toujours mon chargeur avec moi au cas où un soucis de dernière minute, ou qu'une soirée improvisée se faisait. 
Il me fallait donc devoir m'occuper autrement. Moi la fille au téléphone greffé dans la main droite. J'ai donc ressortir la console, évidemment. Puis je me suis également mise au tricot. Comme une mamie ouais. Mais je trouve ça relaxant. Et se dire "c'est moi qui l'ai fait" ça rend toute fière. 
Je me suis également remise à la calligraphie. Ca me manquait, j'avais pourtant tout l'attirail, mais le courage et l'envie parfois de recommencer n'était pas souvent au rendez vous.
Je sors également plus souvent, vu qu'il faut bien que je m'occupe. Bon, parfois j'ai la flemme ou le blog à faire j'avoue. Mais je me promène plus régulièrement, au lieu de sortir que pour faire les magasins.
Je fais également plus de travaux manuels, ceux qui me prennent plusieurs heures. Comme vous pouvez le voir avec ma couronne d'automne par exemple. Du coup, je cherche parfois quelques DIY à faire, pour décorer ou offrir, que d'ailleurs je vous montrerez prochainement. 

Monsieur m'a fait la remarque d'ailleurs que j'étais plus ouverte à la discussion. Et ma foi il a bien raison. Vu que j'avais toujours mon téléphone avec moi (même aux toilettes), dès qu'il y avait une pub durant une émission ou un film, j'allais dessus. A table il m'arrivait de décrocher les discussions et de jouer avec (c'est moche, je sais). Le fait de ne pas avoir de téléphone rapproche. C'est bête, mais c'est vrai. Je parle beaucoup plus avec le monde autour de moi. L'humanité se perd les amis !
-
 -


Oui mais voilà, il y a aussi des inconvénients..

Vu que je n'ai plus de smartphone, je suis beaucoup moins présente sur les réseaux et surtout instagram. Ce dernier où je passais des heures dessus durant la journée. C'est bien bête de ne pas pouvoir poster directement de l'ordinateur.. Du coup j'emprunte le téléphone de Monsieur pour avoir les dernières news photographiques. Ce que les gens mangent, où ils se promènent, ce qu'ils font quoi.. Un peu intrusif en fait quand on y pense comme ça, nan ? En réalité, on le veut bien.

J'essaie tant bien que mal d'être le plus présente possible, mais rester H24 sur mon pc ça fait encore plus geek que rester tout le temps sur son téléphone. Car avec mon portable je pouvais au moins aller dans le salon, dans le jardin etc.. Là je dois rester dans ma chambre, pas terrible hein ?
Du coup j'essaie de poster au moins une fois dans la journée sur Facebook et Twitter. C'est le but que je me suis donnée. Sinon les personnes se désabonneront, je n'aurais plus d'amis, je serais seule, et triste. Snif ! 
Je suis par ailleurs moins à jour des dernières news, des actus, des malheurs du monde. Je regarde de temps en temps le journal télévisé, mais on ne parle pas de tout dedans je trouve. J'essaie de faire plusieurs petits tours sur Twitter pour me tenir informer, mais c'est parfois compliqué. Parce que Twitter sur pc c'est moche et chiant !

Sachez aussi (car j'entends déjà ce genre de question), que depuis que j'ai déménagé chez Monsieur, donc depuis un an et demi, je n'ai plus de réseaux. La ville est récente, les lignes téléphoniques ne sont pas encore toutes installées.. Quand j'avais besoin de parler à quelqu'un, j'utilisais messenger. Et si je devais l'appelais, c'était le téléphone fixe. Donc évidemment que j'utilisais mon téléphone pour autre chose que les réseaux, mais d'une manière différente.

Et le réveil ? Mince comment je fais ? Moi qui avais pour habitude comme tout le monde de mettre son réveil sur son téléphone. Et bien voilà, aujourd'hui c'est Monsieur qui s'en charge. Pour une fois j'ai envie de dire. Je n'ai plus besoin d'y penser. Parlant d'heure, je n'ai pas non plus de montre, vu que j'avais le téléphone. Et bien aujourd'hui je m'adapte. Je regarde le soleil, et je sais à peu près quelle heure il est. Nan je rigole.. La box internet me dit l'heure, le pc me dit l'heure, et sinon il y a la montre ou le téléphone de Monsieur pour ça. Quand j'y pense, c'est tellement mieux comme ça. Moins de stress, moins de programme. Je vis donc à mon rythme sans l'heure.

Il y a aussi le fait que je fais beaucoup moins de photos. Dès qu'une envie se faisait, hop je dégaine le téléphone et photo. Aujourd'hui, pour pouvoir faire une photo, je dois emprunter le réflex de ma belle soeur, et ça m'embête de le prendre tout le temps. Faut que j'investisse..

Et si l'on m'offre un nouveau téléphone ?

Pour le côté matériel, je dirais oui. Donne, je saurais m'en servir. Je retrouverais Instagram, Twitter et tout ces réseaux histoire de me déconnecter du monde.

Pour le côté humain, je dirais non. Laisse moi dans mon cocon familiale et mes travaux manuels, je suis bien. Aujourd'hui je vis très bien sans smartphone.


Il paraît que je suis plus détendue depuis que je n'ai plus de téléphone. 


Fais le test. Passe une journée sans téléphone. Puis une semaine. Et fais le bilan.
J'aimerais lire vos avis sur cette machine qui en réalité nous éloigne de la vie.
-
-
-
-
-
-
N'hésite pas à venir me rejoindre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore à t'abonner par mail afin de ne rien louper !

 Publié Jeudi 5 Novembre 2015

CONVERSATION

14 commentaires:

  1. Tu sais que j'y ai déjà pensé ? Mais pas que sans smartphone, moi je pensais faire une journée sans écrans ! Je pense que ce serait vraiment bénéfique pour moi, je passe tellement de temps derrière l'ordi et le natel... (smartphone) ! Je me suis dite que je pourrais essayer, le temps d'un weekend, voir ce que ça fait :) en tous cas lire ton expérience a été très intéressant ! :) Pour le coup du natel à table, chez moi j'ai toujours été habituée à manger sans écran (pas de télé, elle est qu'au salon, et pas de natel à table, mes parents ont horreur de ça), du coup j'y arrive bien quand on mange à deux ou avec d'autres personnes. Par contre j'avoue que si je suis seule, j'ai la mauvaise tendance à regarder des vidéos sur youtube pendant que je mange, que ce soit le matin, à midi ou le soir :P
    Bref, ton article m'invite peut-être à faire une pause de blog/natel/ordi durant un jour pour commencer, puis un weekend, qui sait :P Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait quand on y pense, les gens quand ils vont en vacances, généralement ils coupent avec le monde matériel, avec cette technologie qui nous bouffe notre vie sociale et familiale.
      En réalité, je suis en vacance depuis un mois :') et je le vis très bieeeeen ! Parfois quelques manques se font, notamment le soir quand Monsieur check ses réseaux avant de dodoter, et moi à côté attendant patiemment.. Mais sinon c'est presque relaxant au bout d'un moment de ne plus rien avoir.

      En tout cas je t'invite vraiment à faire cette expérience, et pourquoi pas nous la partager. Je serais ravie de lire ton impression sur ça ! :)

      Supprimer
  2. J'aborde aussi ce sujet dans le prochain article que je vais sortir sur mon blog à la fin de le semaine !
    Mon iphone m'a laché il y a deux semaine (suite à un vol plané aussi). Et bordel, c'est impressionnant de se rendre compte à quel point on s'en sert TOUT LE TEMPS ! Réveil, lampe torche (je me suis rendue compte que je l'utilisais tout le temps en fait), accordeur pour ma guitare, et accessoirement téléphoner.. aha
    Bon, j'ai dû en racheter un parce que je cherche du boulot et sans téléphone c'est compliqué (déjà que je n'ai pas le permis et que je suis à 15km de la ville, faut pas abuser non plus aha).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue qu'on s'en sert tout le temps. Moi aussi la lampe torche était souvent allumée, ainsi que l'accordeur de guitare même si aujourd'hui je le fais à l'oreille. Je jouais aussi beaucoup dessus, pour passer le temps ^^'
      Je cherche aussi du travail, mais pour le téléphone j'ai le fixe et celui de Monsieur si besoin (je n'ai également pas le permis, et la ville est aussi à 15km, Mdr)

      Hâte de lire ton article en tout cas ! :)

      Supprimer
  3. Aaaaah quel article!

    Étrangement, un jour j'ai oublié mon téléphone chez moi et ça a été un soulagement.

    J'ai eu cette sensation étrange d'être libérée d'une obligation quotidienne qui est de devoir répondre aux appels, aux messages, aux mails....

    De zieuter la vie des autres plutôt que de me concentrer sur la mienne. De jalouser les paysages magnifiques pris par des amis en vacances... De jalouser un corps que je n'ai pas...

    Depuis, il m'arrive d'éteindre volontairement mon téléphone une journée et de feinter la panne de batterie. Sans aucun scrupules. Je le fais pour mon bien.

    A bieeeentot!

    RépondreSupprimer
  4. Un bilan plutôt positif. J'avoue que j'ai vécu longtemps sans smartphone et depuis que j'en ai un (du bureau) mais un quand même, je dois dire que j'ai du mal à m'en passer. Les aplis rendent la vie plus facile et puis dès qu'on a quelque chose à chercher, c'est de l'instantané.
    Pourtant je ne passe pas ma vie avec. Mais depuis le début de la semaine, j'essaye de m'en détacher, de ne plus l'allumer le soir en rentrant et de voir même déconnecter complètement le weekend. Je tâtonne mais je retrouve déjà le plaisir de lire à nouveau dans la bus!! C'est un pas.
    Bonne journée et merci pour ce bilan qui a mon avis donnera envie à certains de tenter l'expérience.

    RépondreSupprimer
  5. C'et très étrange tu ne parles pas des appels ? Tu ne te sers de ton téléphone que pour les réseaux sociaux ? On peut plus te joindre et tu peux plus appeler sans téléphone…
    C'est fou tu te sevrais vraiment de ton tel pour tout, moi j'ai une montre un appareil photo et je ne me sers démon tel portable que quand je suis dehors ou dans le strasnports, à la mais c'est l'ordinateur. e'st fou comme ça a changé ta vie.

    RépondreSupprimer
  6. Franchement je te dis bravo parce que c'est vraiment trop dur pour moi. Des fois je me donne des mini challenge " allez je sors aux courses sans téléphone" mais c'est déjà très compliqué lol. En tout cas ça a l'air de te réussir alors continue <3

    RépondreSupprimer
  7. Très sympa ton article, bravo pour la une !
    Pour ma part, l'impasse sur le téléphone ce n'est pas pour demain. Surtout depuis que je suis plus présente sur twitter etc. C'est sûr que je pourrais employer mon temps à autre chose et qu'il arrivera certainement un moment où je le ferai, mais pour l'instant ce sont des petits temps à moi où je fais ce que je veux (et qui ont un lien avec mes centres d'intérêt) donc j'y tiens.
    Après, pendant les vacances, je me déconnecte (relativement). Et il y a des fois où je n'ai pas mon téléphone avec moi. C'est vraiment par période en fait !
    Et puis ça me stresserait aussi de ne pas pouvoir être joignable (on n'a pas branché le tel fixe chez nous) en cas d'urgence etc. Le côté pratique prend le pas aussi.
    Enfin voilà, en tout cas je suis contente pour toi que tu aies pu renouer et nouer avec de nouvelles occupations très sympa.
    Moi je ne suis pas prête ^^
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  8. Super article, c'est vrai que parfois on se demande ce que l'on peut faire sans smartphone... La vérité c'est TOUT ! Ok c'est super pratique, mais nous sommes tellement connectés H24, que le fait de raccrocher de temps en temps c'est presque un soulagement.
    J'essaye de moins en moins l'utiliser : le laisser chez moi quand je sors un moment, le mettre en mode avion pour être moins tentée par les notifications,... Je pense que se prêter à ce genre d'exercice ne peut faire que du bien.

    RépondreSupprimer
  9. Moi qui a 16 ans, j'ai également eu mon premier téléphone à 11 ans pour les même raison que toi. Disons que mon téléphone est devenu mon meilleur ami, surtout lorsque je vais en internat et que je n'ai pas internet. Il remplace mon ordinateur bien trop gros. Je pense que les blogueuses sont encore plus touché pas ce phénomène du téléphone/meilleur ami. C'est vrai que je suis moins sur mon téléphone lorsque je suis en internat qu'à la maison mais ça n'empêche pas que je suis une accro du téléphone qu'en même. Très bon article, bisous!

    RépondreSupprimer
  10. Article très intéressant, il faudrait que j'expérimente véritablement une journée pleine sans téléphone sachant, que comme toi, je l'utilise pour mon réveil, l'heure n'ayant pas de montre...
    Mais j'arrive décrocher lorsque je regarde un bon film ou quand je suis avec des amis, il faut se forcer. C'est dur mais on y arrive. mais parfois je garde un oeil sur les notifs sans forcement les consulter réellement. :-D

    RépondreSupprimer
  11. Coucou ;)

    Je trouve ton article vraiment intéressant, je suis encore au lycée et c'est vrai que la majorité (moi comprise) passent leur temps sur leur smartphone pendant les récrées et les pauses. Au final on ne parle pas et on se retrouve même en envoyer un message à une copine assise 5 mètre plus loin par flemme ...

    Lorsque je vais chez mon papa le réseau est rare pour ne pas dire inexistant et il n'y a pas de wifi. Je me retrouve donc "sans téléphone" (iphone 8go donc pas de place pour les jeux). Alors pendant 5, 6 jours voir une semaine il reste presque tout le temps sur un meuble et n'en bouge pas. C'est là que je me rend compte que je prends plus de temps pour faire des choses, comme tu l'as dis l'absence de réseaux sociaux laisse du temps aux loisirs créatifs et aux hobbies que l'on avait.

    Je ne me passerais pas de mon téléphone tout le temps mais j'avoue que de temps en temps ça fait vraiment du bien ! :)


    Je te souhaite un bon dimanche :*

    Elodie

    RépondreSupprimer
  12. j'aurais du mal sachant que j'écoute ma musique avec mon tel mais sinon je me sers peu de mon forfait appel voire pas du tout c'est à dire juste quelque minutes. Des fois je me dis que si je l'avais pas personne s'en apercevrait..

    RépondreSupprimer

Back
to top